circus,

jouets simples à mouvements

Cette exposition réunit des jouets animés simples, mis en mouvement par un mécanisme ou une propriété physique qui leur permet de donner, l’espace d’un instant magique, l’illusion de la vie. Modestes parents de la famille royale des automates, livrés aux mains de gamins turbulents, ils n’ont guère été conservés. Quelques précieux rescapés témoignent pourtant de l’indéfectible fascination des enfants de toutes les cultures pour les jouets qui peuvent bouger.

Regroupés par mécanismes ou par sujets, sur un principe de thème et variations, ils donnent de l’oxygène à la nostalgie, leur juxtaposition dévoilant des évolutions dans le temps autant que des similitudes étonnantes d’un pays à l’autre, d’un continent à l’autre.

Certes plus « écologiques » que les petits automates à clefs, à vapeur ou à piles, leur énergie décisive, le ressort caché qui les fait avancer se révèle d’une tout autre nature. On le devine en regardant « Circus », le film de Calder auquel l’exposition rend hommage. Ce qui est mis en jeu, fascine, émeut, fait rire aussi, ce sont les multiples audaces de conception, les astuces de fabrication, les surprises à répétitions, les déplacements improbables, épurés, libérés, fragiles, désinvoltes, décalés, les basculements dans l’ailleurs et les retours inopinés, bref tout ce que les mouvements de ces modestes machines ludiques doivent… à l’énergie créatrice.

 

Dans l’exposition, on peut voir le film « Circus » de Calder,

ainsi que plusieurs petits films qui montrent le mouvement des jouets.

Photos Leonid Padrul, Ori Glazer et Christine Armengaud

 

 

images de quelques jouets de la collection « circus », en 36 clics