L’autre jouet

Autrefois fabriqués par les grands-pères ou les enfants eux-mêmes

Des jouets gratuits ? Il y a moins d’un siècle, les enfants n’en connaissaient pas d'autres. Ou très peu. Munis d’un couteau de poche, à la campagne ou pendant les vacances, ils passaient des heures à fabriquer leurs jouets à partir de l’environnement naturel.

Quant aux grands-pères, nombreux étaient ceux qui prenaient plaisir à fabriquer des jouets pour leurs petits-enfants. Leurs oeuvres– quand on a la chance de les retrouver- ressemblent aux jouets de tradition populaire de la même époque. Mais contrairement aux artisans qui les fabriquaient en série, les auteurs de ces jouets singuliers ne sont pas dans la répétition, mais dans l’aventure. Une liberté que d’aucuns croient réservée aux enfants et aux artistes, un plaisir de créer inspiré d’un humour et d’une tendresse qui transcendent les éventuelles maladresses.

 

Mettre sous les projecteurs ces vestiges émouvants, modestes et fragiles des activités ludiques d’autrefois, -avant la guerre, l’exode rural, la société de consommation, la mondialisation-, c’est faire le pari qu’ils puissent inciter à faire un pas de côté, stimuler l’intelligence manuelle des enfants et des grands-parents, constituer une initiation précieuse à la nature… et aux arts singuliers.


Dans l’exposition, les jouets de plantes sont présentés dans 25 boites à papillons, ceux de « Musique verte » autour d’un violon vert, les jouets « de grands-pères » dans des vitrines et sur des socles.

« Jouets de Plantes » (Plume de Carotte) fait office de catalogue.

exposition "Musique Verte " Beaubourg 1981


Photos Leonid Padrul, Ameziane Yahia, Christine Armengaud.

 

 

Images de quelques jouets de la collection « Jouets de Grands-pères », en 36 clics *